Skip to content

L’épilation laser

L’épilation laser

Elle permet l’élimination progressive et définitive de la majorité des poils d’une zone donnée. Elle s’adresse aux femmes et aux hommes et convient à tout type de peau (claires, mates et foncées).

Les lasers de dernière génération permettent d’obtenir de très bons résultats en toute sécurité. L’épilation laser est un acte médical (lasers médicaux de classe IV).

Le principe

Le laser cible la mélanine, pigment contenu dans le bulbe du poil. La mélanine absorbe l’énergie lumineuse du laser qui est transformée en chaleur et qui détruit définitivement le bulbe sous la peau.

Nous naissons avec un capital pileux de plusieurs millions de follicules, variable en fonction des personnes.
Les poils ont un cycle de vie qui se divise en 3 phases. Au même moment sur le corps cohabitent des poils dans les 3 phases de leur vie :

  • la phase anagène : phase de formation et de croissance du poil. Le bulbe est chargé en mélanine qui absorbe la lumière du laser, ce qui rend l’épilation laser efficace ;
  • les phases catagène et télogène sont des phases de repos et chute du poil pendant lesquelles l’épilation laser est inefficace.

Le cycle naturel du poil requiert donc plusieurs séances d’épilation afin d’assurer l’élimination de la majorité des poils de notre capital.

À qui s’adresse l’épilation laser ?

Elle s’adresse à toutes les femmes, dès l’adolescence, et à tous les hommes, quelle que soit leur couleur de peau.
La couleur du poil détermine l’efficacité du traitement. Le traitement laser est inefficace sur les poils roux vifs, blonds clairs ou blancs car la mélanine est insuffisante.

La majorité des zones du corps peut être traitée.

Certains poils trop fins (duvet) ne doivent pas être traités car ils pourraient être stimulés par la chaleur du laser et s’épaissir (hyper stimulation et repousse paradoxale).
Ces zones concernent principalement chez la femme, les pommettes, le cou, le haut des bras et chez les hommes, selon les cas, les épaules, le haut du dos, le haut des bras.

Pour toute demande d’épilation de ces zones, il est important de réaliser un examen minutieux préalable.

Les résultats

L’épilation laser permet une épilation permanente avec destruction de 85 à 95% des poils traités lors d’un protocole bien suivi (nombre et espacement des séances respectés). Le duvet trop fin persiste.

Il existe une résistance partielle au traitement chez 1 à 5 % des patients (en majorité due à des causes hormonales). Les séances initiées au moment de l’adolescence sont généralement plus nombreuses.

Les risques du laser

L’épilation laser est une technique qui présente peu de risques lorsqu’elle est effectuée dans le respect des protocoles.
Elle est pratiquée depuis de nombreuses années.

Les principales complications concernent des brûlures superficielles et surviennent
majoritairement sur les peaux bronzées ou exposées récemment. Elles sont très majoritairement transitoires :

  • les croûtelles : brûlures très superficielles (comparables à un coup de soleil) qui disparaissent en quelques jours
  • les hypopigmentations ou hyperpigmentations : brûlures superficielles se traduisant par une dépigmentation (taches blanches) ou hyperpigmentation (taches plus foncées) de la peau, nécessitant un traitement cutané adapté délivré par le médecin. La durée de cette complication peut être de quelques semaines à plusieurs mois
  • les cicatrices peuvent exister mais sont exceptionnelles (1 à 2 cas sur 10 000)
  • la folliculite ( inflammation du poil )
  • L’autre type de complication, comme expliqué précédemment, concerne les duvets, notamment du visage, et les risques d’hyperstimulation et de repousse paradoxale. Les facteurs favorisants : duvet très fin, troubles hormonaux, peau mate, zone du visage
  • Enfin il existe un risque oculaire, d’où la nécessité absolue de porter des lunettes de protection pendant toute la séance

Les contre-indications

– la grossesse (contre indication médico-légale)

– certains duvets

– l’exposition solaire récente

– le bronzage récent ( soleil , ..) : un délais des 2 semaines minimum entre l’a dernière exposition solaire et la séance laser doit être respecté

– l’application d’huiles essentielles dans les 2 semaines avant la séance

– les séances de hammam, sauna, gommage et peeling dans les 7 jours avant la séance

Il est indispensable d’informer le médecin de la date de la dernière exposition solaire afin qu’il puisse adapter précisément les paramètres du traitement.

FAQ

– Poils incarnés : l’épilation laser permet de détruire définitivement les poils incarnés.

– Cancers : les lasers épilatoires ne causent pas de cancers de la peau (à la différence par exemple des UV du soleil qui sont eux reconnus pour être cancérigènes).

– Différence entre la lumière pulsée et le laser : la lumière pulsée est beaucoup moins puissante et moins efficace que le laser car elle agit sur plusieurs cibles (à la différence du laser qui ne cible que la mélanine). Il faut donc plus de séances avec la lumière pulsée pour une épilation qui ne sera que partielle.

– Doit-on réaliser un test avant la premier séance ? Le plus souvent, un test n’est pas nécessaire. Dans certains cas particuliers (doute sur un bronzage ou peau très mate, poils blonds ou clairs), un test peut parfois être pratiqué.

– L’épilation au laser supprime-t-elle la transpiration ? Non. Les glandes sébacées situées à ce niveau sont indépendantes du poil. La destruction du poil et de sa racine n’affecte en rien la capacité sudorale de la peau.

Logo-Cabinet-Laser-Epilation-Nation.png
Commencez votre séance d'épilation laser !
venenatis, ante. tempus elementum accumsan eleifend dictum id vel, nec felis adipiscing